Origines de la Salsa
L’affiche du film “Salsa” sorti en 1999.
STUDIO DANSE
> Contact
120 rue Anatole France • 69100 Villeurbanne • M° Gratte-Ciel •
120 rue Anatole France • 69100 Villeurbanne • M° Gratte-Ciel •
LA SALSA l'explosion de la danse; Rencontre Explosive du jazz et des rythmes des Caraïbes. La Salsa s'est emparée des pistes de danse dans les années 1950 et 1960. Bien qu'elle ait connu une baisse de popularité durant les années 1980, on a vu surgir au cours des années 1990 de nouveaux styles de salsa - new-yorkaise, portoricaine, colombienne... qui ont su traverser les frontières.

L'origine du mot "salsa" est assez mal connue : selon certains, il s'agit d'une métaphore indiquant que cette danse réunissait des ingrédients d'origines diverses (salsa signifie littéralement "sauce").
Selon d'autres sources, la salsa doit son nom à une publicité pour une marque de sauces, qui sponsorisait les programmes émettant ce genre de musique. Ce nouveau style s’inspirait de ce que les orchestres de jazz appelaient latin jazz, dans les années 1940 et 1950.
Le principal artisan de la transformation du latin jazz au cours de ces deux décennies fut le trompettiste cubain Arsenio Rodriguez, plus connu sous le nom de el Ciego Maravilloso (littéralement, le merveilleux aveugle). On trouvait dans son ensemble un piano, une deuxième trompette, parfois un saxophone, et une importante partie rythmique.
Les ensembles de Rodriguez devinrent rapidement le standard des orchestres de bal cubains. Ils marquèrent la naissance d'un nouveau style de musique, intégrant le mambo et le “son” cubain, la portoricaine, le merengue dominicain, la cumbia colombienne.
Ce mélange des genres finis par être appelé Salsa.

En 1952, Arsenio se rendit aux États-Unis, mais le terme de salsa ne devait pas être employé dans ce pays avant la fin des années 1960; on s'en servit alors pour décrire la musique de Tito Puente (1925) et d'autres musiciens, qui interprétaient ce type de musique depuis environ
vingt-cinq ans.
La salsa doit sa popularité au zèle du fondateur de Fania Records, qui allait devenir le plus important producteur de musique de danse latine -Jerry Masucci.
La grande période de la salsa coïncida avec les années 1970. C'est à cette époque que les
latino-américains décidèrent de se pencher sur leur héritage culture! et de remettre au goût du jour les anciens rythmes du sud.
On vit alors apparaître de petites formations comme l'ensemble cubain. Il y avait une partie rythmique, avec une ligne de trots à cinq instruments à vent, et pour finir, un ou deux chanteurs.
Assimilant les différents courants de musique latino-américaine, cet ensemble s'ouvrit aux musiciens sud-américains de plusieurs nationalités. Après avoir accusé une baisse de popularité dans les années 1980, en partie liée au développement du merengue, on a vu émerger dans les années 1990 de nouvelles sonorités, qui ont su ravir les amateurs de musique latino-américaine.
C'est aujourd'hui un véritable raz-de-marée, qui déferle sur le monde entier.
La salsa, c'est "la sauce" en espagnol, un mot bien approprié pour décrire la multiplicité de ses origines.
> accueil